2002 - Pyrénées

Etape 1 : TOULOUSE - PAU / 183 km le 22 Août

Cliquez pour agrandir l'image

Parcours: Toulouse (camping Manouchland) / D632 la Salvetat - St Lys - Combez / D129 - Villefranche d'Astarac / D27 - D127 - Masseube / N21 - Mielan - Pau

Déroulement: Etape roulée en ligne avec arrivée au sprint à l'arrivée dans PAU

Temps: Nuageux, quelques gouttes, vent nul

Rallongée de près de 15 km pour cause de changement de camping, cette étape de 183 km a placé la barre très haut dans ce second défi Choumpitas. Après un départ de Toulouse relativement aisé en centre ville, nous prenons la direction de Combez puis Masseube au travers de routes peu fréquentée assez plates. Le train est peu élevé du fait de nombreux faux plats assez casses pattes. Dans ces premières difficultées, les forces et faiblesses se font remarquer au sein du peloton. L'arrivée sur Pau est accompagnée de quelques gouttes et réduit le plaisir d'arriver au bout de l'étape. Fred Genco règle l'arrivée au sprint et bénéficie d'une mauvaise lisibilité du panneau d'arrivée.

Etape 2 : PAU - BIARRITZ (Bidart) : 132 km le 23 Août



Parcours: Pau - Navarrenx - Autevielle - Bidach - Bayonne - Bidard

Déroulement: Etape roulée en ligne avec passage de collets au train individuel

Temps: Nuageux, quelques gouttes, vent nul
Fred Genco, affublé de sa tunique jaune et fier comme un coq, entend bien se faire respecter. Il mène le train à une allure excessive usant ses adversaires et équipiers émoussés de la veille. Mourenx,Navarrenx se succèdent. Seuls les villages méritent le détour du regard, les paysages étant assez mornes. Le train tranquille du début d'étape n'empêche pas les coureurs de souffrir en fin d'étape lorsque quelques buttes viennent casser le rythme. C'est à Bayonne, au milieu d'une circulation dense que Fred genco règle le second sprint du défi alors qu'il menait le relai et qu'il a eu la chance d'apercevoir l'arrivée avant les autres. Pascal et Fabrice en font les frais.Yohan et Tatch sont distancés, Vouse est un peu plus loin. Les 20 derniers km, devant nous conduire au camping, sont éprouvant, car il faut passer au coeur de la ville, sans vraiment pouvoir situer l'emplacement de notre fin d'étape. Une dernière côte et voilà notre première journée de repos bien méritée.

Etape 3: BIARRITZ (Bidart) - BIELLE : 172 km (150 km prévus) le 25 Août



Parcours: Bidart - Ustarritz - St jean Pied de Port - Col de Burdinkurutxeta - Tardhets - Issor - Escot - Col de Marie Blanque - Bielle

Déroulement: Contreforts pyrénéens avec les premières difficultés (2 cols) obligeant chacun à rouler à son rythme dans les pentes puis à se regrouper sur le plat.

Temps: Pluie diluvienne toute la journée, légère accalmie en milieu de journée, vent faible

Après une journée de repos passée à jouer au foot sur la plage, et à boire des bières, le peloton reprend son parcours. Le moral est bas compte tenu du temps dégueulasse qui nous accompagne. Déja, les premiers abandons se profilent. La signalisation dégradée par les nationalistes basques désoriente légèrement les coureurs en début de course. Ils atteignent la première difficulté de la journée, le col de Burdin, dont la difficulté va en surprendre plus d'un. Ce col pas très élevé comporte des portions de pente de plus de10%. Le fait de le découvrir dans un temps glacial et brumeux rend l'ascension cahotique, presque infernale. Les ténors ont pris les devant, Tatch attend à une intersection où il se fera asperger par un véhicule d'assistance. Le peloton en rit encore ! Hervé en premier puisqu'il se trouve dans le fourgon après avoir mis le pied à terre. La descente est tout aussi délicate que la montée. Les conditions sont extremes et il reste plus de 60 km à faire ! Arrive enfin l'ascension du col de Marie Blanque dans laquelle Tatch puise dans ses ressources morales pour ne pas rendre le dossard aidé en celà par la compagnie de yohan. La descente sur Bielle soulage tout le monde car l'accueil y est chaleureux et chocolaté. Nous dormirons dans une salle en dûr.
xte du paragraphe ici

Etape 4  : Bielle - Luz St Sauveur / 78 kms le 26 août par cols d'Aubisque puis du Soulor




Nouvelle étape exclusivement sous la pluie. Nous renon?ons à l'ascension de Luz Ardiden par manque de forces pour certains, par écoeurement pour tous !!! Nous sommes dans l'incapacité de monter des toiles et dormir sous la pluie, nous nous permettons donc une petite entorse au budget en dormant en gîte. 

Etape 5  :  Luz St Sauveur - St Béat / 135 kms  le 27 août : L'ETAPE REINE




Au programme : Cols du Tourmalet, d'Aspin, de Peyresourde et du Portillon.


Etape fantastique gâchée malgré tout par la météo qui nous épargne de la pluie mais pas du brouillard persistant, ce qui nous empêche de profiter des certainement magnifiques paysages que nous traversons.
 

Etape 6 :  St Béat - Ax les Thermes / 142 kms le 28 août :




3 cols au programme : Cols de Mente, du Portet d'Aspet et de Port


Comme la veille le brouillard nous accompagnera tout au long de l'étape. 

Etape 7 :  Ax les Thermes - Canet en Roussillon / 158 kms le 29 août :




Le dernier col pyrénéen, le Port de Pailhères, est franchi sous une température inférieure à 5°c !!!!! Puis la descente va être enfin pour nous l'occasion de redécouvrir les bienfaits du soleil ! Associé à une forte tramontane favorable pour nous, nous retrouvons enfin le bonheur d'être sur un vélo, d'autant plus que l'arrivée est fixée à Canet, ex-lieu de débauche quelques années auparavant pour certains d'entre nous ! 

Etape 8 :  Canet en Roussillon - Palamos / 149 kms le 30 août :




Parcours : Argeles - Port Bou - Castello d'Epuries - Palamos

Belle étape de fin le long de la Méditerranée qui nous permet de finir notre périple de la plus belle des manières et d'apprécier nos 4 jours de repos que nous nous accordons avant de rentrer au bercail.