Historique

Années 1970

Dans la région stépanoise, l'épopée des Verts est à son apogée. L'ASSE est championne de France de D1 en 1970, 1974, 1975 et 1976. Ces années sont aussi marquées par l'apogée de Manufrance, sponsor maillot de l'ASSE. Malheureusement la fin des années 70 marque la fin de ce prestige footballistique et industriel. Le déclin de l'un et de l'autre entrainent la région dans un marasme dont elle n'est pas près de sortir.

Il reste de cette période le doux parfum d'un glorieux passé que les anciens ressassent, que les jeunes ne connaissent que par les documentaires. Pourtant il subsiste quelque chose dans le coeur des stéphanois, quelque chose d'ancré presque inné, c'est la passion. Les stéphanois sont dit généreux, et attachants. Ils sont aussi exigeants. C'est sur ce terreau fait de manufacture et de ballon rond que sont nés les futurs membres des Choumpitas.
Années 80

Le foot décline peu à peu malgré un dernier titre de champion en 1981. Le grand Rocher tombe après l'affaire de la caisse noire. L'ASSE est reléguée et s'abime peu à peu dans l'indifférence générale. Pendant ce temps au Tour de France, Bernard Hinault, notre blaireau national, s'adjuge 5 victoires sur les champs élysées entre 1978 et 1985 en laissant 2 à Laurent Fignon en 1983 et 1984. Déja à cette époque notre coeur balance entre une équipe des verts qu'on va admirer à Geffroy et un Tour de France qui passe régulièrement dans la région. Cependant, dans la pratique nous sommes plus foot que pédale...
Les Années 90

Ces années déja lointaines resteront gravées dans nos mémoires d'adolescents, puis de jeunes adultes.
Elles ont été le théâtre de joies immenses, de talents à l'état brut.
Quel stéphanois ne se souvient pas de la hargne, de la technique et de l'état d'esprit de Lubo. Lubomir Moravcik était le chouchou de Geoffroy, non parce qu'il était le meilleur, mais parce qu'il donnait tout sur le terrain et rien de ce côté là n'a jamais pu lui être reproché.

Ces années riches en émotions auront aussi vu l'équiep de France remporter sa coupe du monde, presque comme une évidence malgré une presse déchainée (tiens tiens?) contre cette équipe que personne ne voyait gagner.

Malheureusement, ces exploits, ces grands sportifs verront leur image ternie par des faits beaucoup plus sombres. Les années 90 sont aussi les années du dopage, en tout cas de sa médiatisation, notamment dans le cyclisme.

Après l'ultradomination de l'espagnol Indurain, de nombreux doutes ont surgi alors que la puissance des athlètes n'avait d'égal que leur capacdité de récupération. Comment Pantani a-t-il bien pu gravir les 13,6 km de la montée de l'Alpe d'huez en 37 min 35 s après 203, 5 km de course?

Depuis l'histoire nous a démontré que le cyclisme avait été gangréné par le fléau du dopage. Ce n'était pas une nouveauté dans le cyclisme, mais celà devenait industriel, organisé au sein même des équipes.
Ce fut alors le début d'une nouvelle ère, celle d'un cyclisme montré du doigt, des coureurs coupables dès leur première victoire. Peut-on donner tord à ses détracteurs. Pas sûr ! 
Les Années 2000

Le cyclisme avait-il retenu la leçon des heures sombres de 98, et de cette affaire Festina où les coureurs se découvraient dopés à l'insu de leur plein gré. Nous aurait-on menti au-delà.

Nombre d'affaires seront soulevées pendant la décennie, marquée notamment par les affaires Rumsas, Landis, Zabel, Di Luca, Riis, Museuw, Siméoni,...

Sur 1344 coureurs convaincus de dopage depuis les années 1900, 90% ont été pris entre 1998 et 2012.

La suspicion plane d'ailleurs toujours sur Lance Armstrong, qui s'il n'a jamais été controlé positif, a eu un comportement pour le moins troublant vis à vis à l'AMA (Agence Mondial Antidopage). Il semble qu'il ait été soutenu par sa fédération et qu'aujourd'hui les choses changent.

Mais changent-elles vraiment? Ricardo Ricco et d'autres se font prendre régulièrement. Le Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC) sera-t-il suffisant? Il faudrait pour celà que toutes les équipes s'y retrouvent. Hors, on y retrouve justement toutes les équipes française (pro) ainsi que Garmin. Les années 2010 nous confirmeront ou non ce renouveau du cyclisme.

Mais c'est aussi durant cette décennie que nait l'association. Un peu refroidis par le foot (résultats décevants, affaires des faux passeports), nous nous lançons dans le vélo. Le premier défi a lieu en 2001. La première expédition "Choumpitas" a lieu en 2002 avec une traversée des Pyrénées épique !