Le parcours

Le Tour de France 2013 en grandes lignes


3.360 kilomètres nous attendront entre le 2 juin 2013 et le 19 juillet 2013, entre la Corse et les Champs-Elysées à Paris où une arrivée un peu différente que d'habitude est prévue pour  "la Centième".
Le Tour de France 2013 en chiffres
Voici quelques chiffres qui résument le Tour de France 2013 :
  • la 100ème édition depuis la création du Tour de France en 1903 et le premier départ depuis Montgeron
  • 7 étapes de plaine
  • 5 étapes accidentées
  • 6 étapes de montagne, dont 4 avec arrivée en altitude (Ax 3 Domaines, Mont Ventoux, Alpe d'Huez et Mont Semnoz près d'Annecy)
  • 2 étapes en contre-la-montre individuel de type complètement différent (Avranches > Mont Saint-Michel en 33 kilomètres et Embrun > Chorges en 32 kilomètres)
  • 1 étape en contre-la-montre par équipe (Nice > Nice en 25 kilomètres)
  • 2 journées de repos (le lundi 8 juillet 2013 en Loire-Atlantique et le lundi 15 juillet 2013 en Vaucluse)
  • 2 : ce sont deux départements qui recevront pour la toute première fois la visite du Tour de France dans les 110 ans d'existence de la Grande Boucle. Il s'agit bien évidemment de la Corse avec ses départements Corse-du-Sud et Haute-Corse où aura lieu le Grand Départ de cette 100ème édition du Tour de France
  • 100% : depuis la première fois en 10 ans, après le centennaire du Tour en 2003, le Tour de France reste entièrement dans les frontières de l'hexagone
  • 2 x 21 : c'est le nombre de virages que verront les coureurs dans l'Alpe d'Huez. Comment ?a, on a rallongé cette fameuse montée dans les Alpes ? Non, c'est là bien la confirmation d'un des éléments que j'avais annoncé assez tôt : la double montée de l'Alpe d'Huez avec un passage par le Col de Sarenne et la descente jusqu'au Barrage du Chambon entre les deux
  • 10 : c'est le nombre de villes-étapes inédites : d'abord avec l'ensemble des villes du Tour en Corse, Porto-Vecchio pour le départ de la 1ère étape,Bastia pour l'arrivée de la première et le départ de la deuxième, Ajaccio pour l'arrivée de la 2ème et le départ de la 3ème et Calvi pour l'arrivée de la 3ème étape, ensuite en départ de la 5ème étape Cagnes-sur-Mer, le départ dans la petite commune de Saint-Gildas-des-Bois pour la 10ème étape et celui dans la commune à peine plus grande pour la 14ème étape, Saint-Pour?ain-sur-Sioule, le départ de Givors pour la 15ème étape, l'arrivée du contre-la-montre à Chorges pour la 17ème étape et enfin l'arrivée au sommet qui porte le nom Annecy-Semnoz pour l'avant-dernière étape !
  • environ 2 millions d'euros de dotations, dont 450.000 pour le vainqueur du classement général
  • 0 ... effectivement, il n'y aura pas de changement sur la règle instaurée en 2008, il n'y aura aucune bonification attribuée, ni aux sprints intermédiaires, ni aux arrivées. Ou comme le précise ASO dans le dossier de presse de cette 100ème Grande Boucle : le temps réel reste la référence absolue !
Description générale du parcours du Tour de France 2013
Comme prévu, après les 3 étapes qui forment le Grand Départ en Corse, c'est un passage le long de la côte méditerranéenne qui est prévu entre Nice et Montpellier.

A partir de Lo Clapàs, "le tas de pierres" en occitan, les coureurs iront alors à Albi et Castres pour accéder aux 2 seules étapes Pyrénéennes avant un transfert en avion vers la Loire-Atlantique pour le premier jour de repos.

Une étape bretonne mènera alors les coureurs de Saint-Gildas-des-Bois à Saint-Malo avant le premier contre-la-montre individuel avec la belle île du Mont Saint-Michel en toile de fond. Place alors à la diagonale direction sud-est jusqu'à Lyon. Depuis Lyon, ou plus précisément Givors, cap au sud en direction de l'arrivée en altitude au Mont-Ventoux.

Après le deuxième jour de repos, une étape pour baroudeurs permettra d'arriver à Gap où le deuxième contre-la-montre, sur terrain très accidenté cette fois-ci, attend les coureurs avant une étape qui trouve son originalité notamment dans la double montée de l'Alpe d'Huez.

Le lendemain une étape en ligne permettra d'aller du Bourg d'Oisans au Grand Bornand, en attendant l'avant-dernière étape - en quasi-boucle - autour d'Annecy, à nouveau sur terrain accidenté et avec une arrivée au sommet du Mont Semnoz, qui avait été snobé par les coureurs lors du Tour de France1998.

Les étapes du Tour de France 2013 en détail

Date Départ Arrivée Distance
1 27 Juin 2013 Porto-Vecchio Bastia 212
2 28 Juin 2013 Bastia Ajaccio 154
3 29 Juin 2013 Ajaccio Calvi 145
4 30 Juin 2013 Nice Nice 25
5 01 Juillet 2013 Cagnes sur Mer Marseille 219
6 02 Juillet 2013 Aix en Provence Montpellier 176
7 03 Juillet 2013 Montpellier Albi 205
8 04 Juillet 2013 Castres Ax 3 Domaines 194
9 05 Juillet 2013 Saint Girons Bagnères de Bigorre 165
09 06 Juillet 2013 Repos
10 07 Juillet 2013 Saint Gildas des Bois Saint Malo 193
11 08 Juillet 2013 Avranches Mont Saint Michel 33
12 09 Juillet 2013 Fougères Tours 218
13 10 Juillet 2013 Tours Saint Amand Montrond 173
14 11 Juillet 2013 Saint Pourçain sur Sioule Lyon 191
15 12 Juillet 2013 Givors Mont Ventoux 242
R2 13 Juillet 2013 Repos
16 14 Juillet 2013 Vaison la Romaine Gap 168
17 15 Juillet 2013 Embrun Chorges 32
18 16 Juillet 2013 Gap Alpes d'Huez 168
19 17 Juillet 2013 Bourg d'Oisans Le Grand Bornand 204
20 18 Juillet 2013 Annecy Le Semnoz 125
21 19 Juillet 2013 Versailles Paris Champs-Elysées 118

Comparatif tracé officiel ASO et tracé CHOUMPITAS

1/ samedi 29 juin 2013 - Porto-Vecchio > Bastia - 213 km



Pour la première fois depuis 1967, quand le prologue a vu le jour sur le Tour de France, c'est une étape pour sprinteurs qui permettra d'ouvrir les hostilités sur le Tour de France 2013. En effet, en 2008 (à Plumelec) et en 2011 (au Mont des Alouettes) l'arrivée était en bosse et ces étapes avaient donc été remportées par des baroudeurs, respectivement Alejandro Valverde et Philippe Gilbert. La première occasion donc pour un sprinteur de porter le maillot jaune à l'issue de la première étape !

Cette étape, entre Porto-Vecchio et Bastia, est quasiment entièrement plate puisqu'elle connaîtra son point culminant au ? sommet ? de la Côte de Sorta, à 147 mètres d'altitude.

Elle prendra son départ du port de Porto-Vecchio (tout comme le Critérium International) et part non pas vers le nord mais vers le sud de la Corsejusqu'aux portes de Bonifacio et de ses célèbres falaises et, après un nouveau passage à Porto-Vecchio, empruntera vers le nord la route de la côte orientale qui mène, par Ghisonaccia, jusqu'à Bastia.

2/ dimanche 30 juin 2013 - Bastia > Ajaccio - 156 km



Entre Bastia et Ajaccio, les choses sérieuses commencent déjà puisque cette deuxième étape est tout de suite une étape de moyenne montagne. Le lieu de départ de la deuxième étape sera l'une des plus vastes places de l'Europe, la Place Saint-Nicolas à Bastia. A partir de là, les coureurs passeront devant le stade de Furiani vers le sud. Après une première partie tout droit au sud, ils partent dans les terres vers Corte où les coureurs montent le non référencé Col de Bellagranajo (723 m) suivi par l'enchaînement du Col de la Serra (5,2 km à 6,9% ; 807 m) et du Col de Vizzavona (4,6 km à 6,5%) qui culmine à 1.163 mètres d'altitude.

Après ces montées suit une longue descente en Corse-du-Sud, jusqu'à Ajaccio où la Côte du Salario animera le final de cette étape puisque son sommet se trouve à 11,5 kilomètres de l'arrivée sur la pointe de La Parata et face aux Îles Sanguinaires qui se prêteront avec plaisir à l'oeil de la caméra de France Télévisions pour renvoyer une belle image de la France et plus particulièrement de la Corse partout dans le monde.

3/ lundi 1er juillet 2013 - Ajaccio > Calvi - 145.5 km


La dernière étape en Corse prendra son départ au bord de la plage sur la Place Miot à Ajaccio. Les coureurs suivront alors la côte occidentale vers le nord vers Cargèse avant de traverser les calanques de Piana (de leur nom officiel en Corse les Calanche de Piana). Il s'agit à nouveau d'une étape accidentée puisqu'elle contiendra pas moins de 5 ascensions. Après 12 kilomètres déjà, les coureurs atteigneront le sommet du Col de San Bastiano (415 m) suivi plus loin par le Col de San Martino (7,5 km à 5,4% ; 443 m), la Côte de Porto (161 m), le Col de la Croix (374 m), le Col de Palmarella (374 m) et enfin le Col de Marsolino (3,3 km à 8,1% ; 443 m). L'arrivée de cette dernière étape corse sera jugée seulement 13 kilomètres plus loin sur la Route de Calenzana à Calvi.
Titre 1:valeur 1
Titre 2:valeur 2
Titre 3:valeur 3

4/ mardi 2 juillet 2013 - Nice > Nice - contre-la-montre par équipe - 25 km


La 4ème étape, première sur le continent, sera un contre-la-montre par équipe avec départ et arrivée à Nice. ASO a choisi de garder la distance assez courte, 25 kilomètres, pour éviter que cette épreuve chronométrée ait une influence trop importante sur le classement général.

Cette étape devrait suivre le bord de mer sur la Promenade des Anglais, jusqu'à l'aéroport de Nice, avant de tourner vers le nord et Sainte-Marguerite, a priori par la D6202, avant de tourner à droite (à La Lingostière) puis de redescendre un petit bout direction bord de mer avant de tourner à gauche et de revenir sur le chemin aller. Toujours par la D6202, les équipes descendront jusqu'au bord de mer où ils tournent à nouveau sur la Promenade des Anglais où la ligne d'arrivée sera tracée, probablement au même endroit que pour l'étape de Paris-Nice se terminant à Nice !




5/ mercredi 3 juillet 2013 - Cagnes-sur-Mer > Marseille - 228.5 km


Le départ de cette étape aura lieu devant l'hippodrôme de Cagnes-sur-Mer (où le maire avait décidé il y a quelque temps de faire établir une contravention aux cyclistes qui roulent à plus de ... 10 km/h sur la piste cyclable qui longe la mer ! - et aussi la ville où se trouve le magasin de cycles de celui qui serait « motoman ») pour une étape de plaine de 219 kilomètres jusqu'à Marseille. La ville de Marseille est une des rares villes du parcours 2013 qui se trouvait également sur le parcours de la première édition du Tour de France et sur celui du centennaire en 2003 (avec Lyon et Paris). 

6/ jeudi 4 juillet 2013 - Aix-en-Provence > Montpellier - 176.5 km

Pour Aix-en-Provence ce seront, au départ de cette 6ème étape, des retrouvailles avec le Tour de Francepuisque cela fait pas moins de 50 ans (la dernière était en 1962 pour une arrivée et un départ) que la Grande Boucle ne s'y est plus arrêtée.

En 2013 ce sera pour une étape dans le sens inverse de celle qui y arrivait en 1962 puisque la ville d'arrivée de celle-ci sera Montpellier, 176 kilomètres plus loin. A Montpellier nous aurons fort probablement droit à un nouveau sprint massif devant le stade Yves du Manoir.

7/ vendredi 5 juillet 2013 - Montpellier > Albi - 205.5 km


Le lendemain matin, c'est à nouveau à Montpellier que le peloton retrouve la route du Tour, pour une étape de 205 kilomètres qui traversera les départements de l'Hérault et du Tarn. La traversée de ces deux départements contenant quelques bosses, il s'agit probablement d'une étape faite pour puncheurs qui saisissent l'occasion de la montée d'une de ces bosses pour s'échapper et aller jusqu'au bout, à Albi.

La ville élue ville la plus sportive par le journal sportif L'Equipe (comme ASO membre de la famille Amaury) a connu en 2012 une arrivée de la Route du Sud, au pied de la magnifique cathédrale de la ville, sur une étape remportée parStéphane Poulhiès. Il est néanmoins peu probable que le Tour de France 2013 trace sa ligne d'arrivée au même endroit, l'espace nécessaire pour la zone d'arrivée avec sa zone technique manquant fort probablement.

8/ samedi 6 juillet 2013 - Castres > Ax 3 Domaines - 195 km


Avec cette 8ème étape commence le week-end pyrénéen qui proposera deux étapes de montagne avant un énorme transfert et le premier jour de repos.

La première de ces deux étapes est celle qui partira depuis le Jardin de l'Evêché à Castres, pour une étape d'abord assez plate (la Côte de Saint-Ferréol n'étant pas suffisamment difficile pour faire la différence) jusqu'à à peu près 119 kilomètres dans l'étape.

C'est là que commence la montée du Col de Pailhères (15,3 km à 8% ; 2.001 mètres) qui sera suivi par une descente jusqu'à Ax-les-Thermes et la montée finale vers la station d'Ax 3 Domaines (7,8 km à 8,2% ; 1.360 m).

9/ dimanche 7 juillet 2013 - Saint-Girons > Bagnères-de-Bigorre - 168.5 km


La deuxième étape pyrénéenne sera plus dure, avec pas moins de 5 cols référencés !

Depuis le départ de Saint-Girons, les coureurs attaquent directement la montée du Col de Portet-d'Aspet (5,4 km à 7% ; 1.069 m) et du Col de Menté (7 km à 8,1% ; 1.349 m) avant un petit moment de répit jusqu'à Bagnères-de-Luchon où commence la montée du Col de Peyresourde (13,1 km à 7,1% ; 1.569 m), suivi par le Col de Val Louron-Azet (7,4 km à 8,3% ; 1.580 m) et la Hourquette d'Ancizan (9,9 km à 7,5% ; 1.564 m) avant une descente vers l'arrivée à Bagnères-de-Bigorre.

R1/ lundi 8 juillet 2013 - repos en Loire-Atlantique


Après un transfert en avion, la première journée de repos aura lieu en Loire-Atlantique. La permanence et la salle de presse se trouveront à Saint-Nazaire.
Au passage, il ne faudrait pas oublier que la plupart des suiveurs du Tour ne prend pas l'avion mais rejoint la Loire-Atlantique en voiture, un transfert donc de presque 700 kilomètres.

10/ mardi 9 juillet 2013 - Saint-Gildas-des-Bois > Saint-Malo - 197 km


Après la première journée de repos, c'est une étape de 193 kilomètres entre Saint-Gildas-des-Bois (dont le maire fêtait aujourd'hui son anniversaire) etSaint-Malo qui sourira probablement aux sprinteurs.

L'arrivée à Saint-Malo sera en bord de mer, en passant par la Pointe du Grouin et l'Anse du Guesclin avant d'accéder à la ville de Saint-Malo où la ligne d'arrivée sera tracée au pied des remparts.

11/ mercredi 10 juillet 2013 - Avranches > Mont Saint-Michel - contre-la-montre individuel - 33 km


Le mercredi 10 juillet sera alors réservé pour le premier contre-la-montre individuel du Tour de France 2013, entre Avranches et le Mont Saint-Michelqui formera un magnifique fond aux arrivées individuelles des coureurs.

Contrairement à ce qui avait filtré dans la presse locale, il ne s'agit pas d'une étape d'une soixantaine de kilomètres mais de seulement 33 kilomètres. Il s'agit donc du tracé quasiment le plus direct entre la ville départ de la Polynormande et l'endroit qui prête son image à la carte postale probablement la plus connue de la France !

12/ jeudi 11 juillet 2013 - Fougères > Tours - 218 km


Un tracé tout plat connectera le jeudi 11 juillet 2013 la ville de Fougères à celle de Tours où a lieu tous les ans l'arrivée de Paris-Tours. Du côté de Tours, ce tracé passera devant les châteaux de Langeais et de Villandry pour donner un beau décor au final de cette étape.

13/ vendredi 12 juillet 2013 - Tours > Saint-Amand-Montrond - 173 km


173 kilomètres seront au programme de cette étape, avec un départ à Tours et dont l'arrivée sera jugée devant la Cité de l'Or à Saint-Amand-Montrond.

14/ samedi 13 juillet 2013 - Saint-Pourçain-sur-Sioule > Lyon - 191 km


Pour Saint-Pourçain-sur-Sioule c'est une première de figurer sur la carte du Tour de France. En 2013, ce sera pour une étape vallonnée en direction de Lyon où une boucle dans la ville permettra de monter à la fois la Côte de la Croix Rousse et la Côte de La Duchère.

15/ dimanche 14 juillet 2013 - Givors > Mont-Ventoux - 242.5 km


L'étape du dimanche 14 juillet verra le retour de la montagne, mais ?a sera le cas qu'en toute fin d'étape. En effet, le départ de cette longue étape aura lieu à Givors, au sud de Lyon, et sa distance dépasse la distance maximale habituellement autorisé sur une course de l'UCI WorldTour de 2 kilomètres.

A part quelques côtes notamment au tout début (Côte d'Eyzin-Pinet, Côte de Primarette et Côte de Lens-Lestang) et une côte au milieu de l'étape (Côte de Bourdeaux) c'est uniquement le mont chauve qui est en ligne de mire des grimpeurs sur cette étape.

Ils monteront le Mont Ventoux en passant par Malaucène puis Bédoin pour accéder à la montée de 20,8 kilomètres à 7,5% de moyenne, jusqu'au sommet à 1.912 mètres d'altitude.

R2/ lundi 15 juillet 2013 - repos en Vaucluse


Le département de la Vaucluse et notamment les villes d'Orange et d'Avignon accueilleront les coureurs le lendemain de la montée du Mont Ventoux pour le deuxième jour de repos. La permanence et la salle de presse se trouveront à Vaison-la-Romaine.

16/ mardi 16 juillet 2013 - Vaison-la-Romaine > Gap - 168 km


C'est également depuis Vaison-la-Romaine que les coureurs s'élançeront pour la 16ème étape qui sera une étape de baroudeurs, en direction de Gap. En effet, ils y monteront entre autres le Col de Macuègne en début d'étape et le Col de Manse juste avant l'arrivée à Gap.

17/ mercredi 17 juillet 2013 - Embrun > Chorges - contre-la-montre individuel - 32 km


Le deuxième contre-la-montre de ce Tour de France 2013 sera longue d'un peu plus de 30 kilomètres comme le premier, mais son profil est complètement différent. En effet, du côté du Lac de Serre-Ponçon qui offrira un cadre magnifique à cet effort solitaire, le tracé entre Embrun etChorges est tout sauf plat. Lors de la présentation officielle, Christian Prudhomme annonçait deux ascensions à la pente très irrégulière et une descente on ne peut plus technique vers le lac. « C'est le tracé le plus dur que j'ai jamais choisi pour un chrono » m'a même confié Jean-François Pescheux.

18/ jeudi 18 juillet 2013 - Gap > Alpe d'Huez - 172.5 km


Retour à Gap pour le départ de la 18ème étape, étape de 168 kilomètres, en direction de ... la double montée de l'Alpe d'Huez que l'on annonçait déjà en décembre 2011 !

Avant d'y arriver, les coureurs monteront en quittant Gap d'abord à nouveau le Col de Manse (6,6 km à 6,2% ; 1.268 m) suivi par une première moitié de l'étape plutôt calme en passant dans le Parc national des Ecrins. Avant d'attaquer la première des deux montées des fameux 21 virages, ils quitteront alors la Route Napoléon (N85) pour accéder au Col d'Ornon (1.371 m) qu'ils auront encore à monter, sur une distance de 5,1 km à 6,7%.

Arrivé au sommet de l'Alpe d'Huez (12,3 km à 8,4% ; 1.755 m) ils continueront donc d'abord leur montée vers le sommet du Col de Sarenne (3 km à 7,8% ; 1.989 m) avant de redescendre la route récemment réhabilitée vers le Barrage du Chambon suivi par une nouvelle montée des 21 virages numérotés de l'Alpe d'Huez !

C'est donc une vraie étape pour grimpeurs et celui qui en termine en premier avec les 2 x 21 = 42 virages remportera donc cette 18ème étape.

19/ vendredi 19 juillet 2013 - Bourg d'Oisans > Le Grand Bornand - 204.5 km


Beaucoup de lecteurs de velowire.com ont douté jusqu'au dernier moment de l'arrivée de cette 19ème étape au Grand Bornand et certains proposaient même d'autres options pour le départ du Bourg d'Oisans.

Ce sera néanmoins bien ça la deuxième étape en ligne dans les Alpes et au programme de celle-ci on trouvera dès le début la montée du Col du Glandon (21,6 km à 5,1% ; 1.924 m), suivie par le Col de la Madeleine(19,2 km à 7,9% et une altitude de 2.000 mètres).

La deuxième moitié de l'étape sera moins accidentée mais proposera quand même encore 3 cols référencés aux coureurs après un passage à Albertville d'où partait une étape en direction de La Toussuire en 2012 : leCol de Tamié (8,6 km à 6,2% ; 907 m), le Col de l'Epine (6,1 km à 7,6%) et enfin celui qui revenait souvent dans les échanges sur velowire.com, le Col de la Croix Fry, long de 11,3 km avec une pente moyenne de 7% et une altitude de 1.477 mètres à son point culminant. 12,5 kilomètres plus loin, le vainqueur de cette étape traversera la ligne d'arrivée au Grand Bornand !

20/ samedi 20 juillet 2013 - Annecy > Annecy - Semnoz - 125 km


L'avant-dernière étape prend presqu'un format inédit avec une étape en boucle autour de la ville d'Annecy.

Il s'agit d'une étape courte, de 125 kilomètres, comprenant plusieurs cols et côtes en début d'étape (Côte du Puget, Col de Leschaux, Côte d'Aillon-le-Vieux et Col des Prés) et notamment la montée du Mont Revard (15,9 km à 5,6% ; 1.463 m) dont le sommet sera atteint après 78,5 kilomètres de course. Après la descente suit alors une partie de plaine jusqu'au retour à Annecy, où les coureurs commenceront la toute dernière ascension de ce Tour de France 2013, le Mont Semnoz (10,7 km à 8,5%) qui donne, avec son altitude de 1.655 mètres, le nom à l'arrivée de cette étape, Annecy-Semnoz. Celui-ci sera classé « hors catégorie ».

Cette étape sera aussi la seule Etape du Tour réservée aux cyclosportifs de ce Tour de France 2013. Sur la page Facebook dédiée à l'événement l'entreprise se fait d'ailleurs largement critiquer, puisque la plupart des cyclos s'attendait à une étape plus dure telle que celle de l'Alpe d'Huez (certains parlent du Mont Ventoux mais elle a à mon avis peu d'intérêt en tant qu'Etape du Tour avec sa distance importante et l'introduction qui risque d'être longue) ... Beaucoup réclament d'ASO un "Acte II" tel qu'il existait depuis deux ans maintenant, mais ce n'est a priori ... pas prévu ! ASO a sans doute parié sur le fait qu'avec une Etape moins dure elle pourrait attirer une population de cyclos moins mordus et que cette cible est plus large que celle des die-hards. Certains d'entre eux risquent de se replier sur « La Marmotte », une cyclosportive qui sera forcément en concurrence puisqu'elle aura lieu la veille, le 6 juillet 2013, entre Bourg d'Oisans et l'Alpe d'Huez et avec la montée du Col du Glandon, Col du Télégraphe, Col du Galibier et Col du Lautaret avant la montée de l'Alpe d'Huez !

21/ dimanche 21 juillet 2013 - Versailles > Paris-Champs Elysées - 133.5 km

21/ dimanche 21 juillet 2013 - Versailles > Paris-Champs Elysées - 118 km
La toute dernière étape de ce Tour de France 2013 ne fera pas d'exception sur la règle du manque d'intérêt sportif pour la dernière étape de la Grande Boucle, mais elle aura cette année quand même plus d'intérêt médiatique.

En effet, son départ aura lieu dans le parc du château de Versailles pour un passage dans les Yvelines jusqu'à Paris avec un premier tour dans Paris qui sera plus large que d'habitude, en traversant le Pont Alexandre IIIafin de passer devant le Musée d'Orsay et le Louvre avant de revenir sur la Rue de Rivoli jusqu'à la Place de la Concorde. Se lance alors la visite de la plus belle avenue du monde, l'Avenue des Champs-Elysées. Au bout de cette avenue, il se passera alors - comme annoncé en exclusivité sur velowire.com ! - quelque chose d'extra-ordinaire puisque là aussi le tracé change un peu, avec un tour complet autour de l'Arc de Triomphe.

Et si tout cela ne suffisait pas encore pour valoriser le patrimoine de la capitale de la France, la ville de Paris a accepté de faire pour cette centième une arrivée nocturne, à 21h45 !
Partager sur Facebook Partager sur Twitter