Suivez notre défi au jour le jour

19 Juillet

Après encore quelques heures de bus, nous rallions Versailles pour une ultime étape, plus protocolaire celle-ci. Aidés par Xavier, un ami (sommelier) de Yves, nous traçons notre chemin le long des routes urbaines puis champêtres de cette 21ème étape. Nous passons à travers champs, puis devant la stèle de Jacques Anquetil avant de revenir vers Paris. Les jambes sont dures. La tête a déjà mis les jambes en mode "repos". Pourtant il reste encore quelques kilomètres à faire dans Paris. Nous longeons les quais de Boulogne, passant à proximité de la Tour Eiffel. Nous arrivons ensuite vers les Invalides puis la place de la Concorde. Les Champs-Elysées sont là, devant nous, dévoilant au loin, le Graal de notre aventure: l'Arc de Triomphe.  Les feux nous font patienter, découpent notre peloton en 2 ou 3 groupes. Mais plus rien ne peut nous arrêter.

Ca y est, nous y sommes, nous touchons au but. Nos chaussures tintent sur le parvis de l'Arc de Triomphe. Notre peloton inconnu, à l'image du soldat enterré là, envahit les lieux, exulte, jubile, s'extasie. Les photos souvenirs sont nombreuses, avec ou sans vélo.

Que de bons moments !

Nous regagnons le bus, place de la Concorde et prenons la direction d'Antony, lieu de notre dernier hébergement.
La soirée est festive et joyeuse. Le groupe profite de ces derniers instants de vie commune.

Demain nous reprendrons le chemin de nos vies, de nos familles, de nos amis. Nous pourrons raconter en détails ce qui nous a fait vibrer, répondre aux questions, remercier nos soutiens, et prendre le temps de savourer, de comprendre enfin la portée de notre aventure.

Merci pour tous vos commentaires, pour votre aide, et vous aussi vous pouvez être fier de ce que vous nous avez permis de vivre.

A bientôt

Sportivement, les Choumpitas.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

18 Juillet

Aujourd'hui la dernière étape alpestre doit nous faire rejoindre le Semnoz au terme d'une étape "courte" de 125 km.
Comme nous aimons en faire plus, nous partons en vélo de l'hébergement ce qui rajoute déjà près de 10 km au programme initial. Nous empruntons la route autour du Lac avant de nous raviser et de prendre la piste cyclable, la colère des automobilistes devenant de plus en plus audible (et compréhensible).
Enfin St-Jorrioz, nous prenons alors la route de St-Eustache qui doit nous conduire au Col de Lescheaux succédant à la cote de Puget.
Les premières sensations sont plus que moyennes, les jambes ont du mal à tourner. Un première pause à la côte d'Aillon le vieux permet au peloton de se regrouper après la crevaison d'Alain Bd et à Fred T de faire un coucou à une collègue.
Nous reprenons notre route rencontrant le court (mais pentu) col des prés. Ensuite arrive le Revard col relativement peu difficile mais long et sans intérêt. L'arrivée au sommet coïncide avec l'arrivée de la pluie. Les Kway refleurissent pour la descente. Le moral est bas. Nous ne pensions pas que cette étape serait si usante.
Arrivés en bas, nous faisons les comptes. Il manque Alain, Jean-Paul et Gilles. Distraits, les trois compères ont préférés aller à la station du Revard et, frigorifiés, rentrer dans un bar pour manger une crêpe. Ils rejoignent le groupe une bonne demi-heure plus tard.
Avec beaucoup de retard nous approchons du Semnoz, dernière difficulté du Tour 2013. La pente s'accentue rapidement mais de nombreux replats  offrent des périodes de repos.
Un regroupement s'opère à deux kilomètres du sommet. Nous terminons ensemble cette ascension finale. Fabrice Ch. a le plaisir de passer en tête et de découvrir sa maman, sa femme et ses enfants à l'arrivée. De nombreuses autres personnes sont également présentes.

C'est presque un point finale pour cette aventure. Nous nous congratulons tous chaleureusement, l'oeil humide et le coeur léger, fiers d'avoir réussi à atteindre ce Semnoz, point quasi final de l'aventure. Ce soir nous dormons à Pouilly en Auxois, et demain nous serons sur Paris pour valider officiellement notre 100% TOUR.

A demain
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

17 Juillet

L'étape reine des Alpes est enfin là. L'inquiétude se lit sur certains visages au lever, ainsi que quelques traits de fatigue de l'étape de la veille.
C'est donc parti pour 5 cols, 5300m de dénivelé positif et 204km nous menant de Bourg d'Oisans au Grand Bornand.
Le col du Glandon se dresse devant nous au bout de 10km et nous emmène à 1900m d'altitude 23km plus loin. Nous aurons le plaisir d'apercevoir quelques marmottes le long de la route.
La descente dans la vallée de la Maurienne est rapide pour attaquer l'ascension du col de la Madeleine : 20km avec 1500m de dénivelé.
C'est donc déja bien cramoisis que nous atteignons son sommet et le ravito bienvenu qui nous attend. Plus que 3 cols!!
La très longue descente vers Albertvillle nous permet de reprendre quelques forces pour enchainer l'ascension du col du Tamié et celui de l'Epine, que nous atteignons sous les grondements du tonnerre.
Il ne nous reste alors plus que le col de la Croix Fry, que nous approchons sous l'orage... enfin on ne va pas se plaindre, on n'avait plus connu la pluie depuis Albi.
21 Fadas gravissent ce dernier col de la journée pour rejoindre le Grand Bornand au terme d'une nouvelle étape exceptionnelle qui restera également dans le tête de chacun.
C'est avec une joie non dissimulée et quelques chants de bonheur que nous essayons d'évacuer la fatigue dans le bus nous menant à notre hébergement d'Annecy, le gymnase Jean XXIII dans lequel la nuit s'annonce exceptionnelle.
Mais pour nous ça commence vraiment à sentir bon!!!
Sportivement
Les Choumpitas
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

16 Juillet

Gap - Alpe d'Huez x2.
Entré en matière avec le Col de Manse dans l'autre sens d'il y a 2 jours, puis nous rejoignons la route Napoléon très fréquentée en cette période de vacances. Nous bifurquons vers Valbonnais pour escalader le Col d'Ornon au sommet duquel nous attend le ravito. Puis c'est la descente sur Bourg d'Oisans d'où nous attaquons pour la 1ère fois de la journée les 21 virages de la "Montagne des Hollandais".
C'est sous une chaleur étouffante que nous nous lançons dans les lacets envahis de camping cars, de drapeaux oranges, et d'encouragements dont nous ne comprenons pas grand chose!!! Nous sommes en montagne mais l'air pur est remplacé par les échappements des camping cars et autres nombreux véhicules qui essaient de trouver de la place dans l'ascension.
Puis c'est l'ascension du col de Sarenne et sa descente suicidaire vers le barrage du Chambon. Dur de croire qu'ASO ait choisi une telle route pour faire passer les pros lancés à pleine vitesse. Pour nous c'est surtout l'objectif d'arriver en bas sans crevaison ni chute dans le précipice.
Nous rejoignons une 2nde fois Bourg d'Oisans pour se lancer dans la seconde ascension de l'Alpe, sous une chaleur encore plus étouffante.
C'est par duos de nous rejoindrons TOUS l'avenue du Rif Nel finale, les visages creusés mais aux sourires radieux du petit exploit accompli.
Nous poussons alors le zèle de rejoindre notre hébergement de Bourg d'oisans sur le vélo!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

15 Juillet

Nous prenons le bus pour Embrun, lieu de départ du Contre-la-montre du jour. Antoine, un de nos deux kinés, nous accompagnera sur cette étape courte de 32 km (plus une quinzaine de km pour le retour à Gap).
Nous avons décidé de rouler tranquillement afin de récupérer avant les deux prochaines étapes.
Nous partons donc d'un parking de magasin et le pente attaque d'entrée. Les premières impressions sont douloureuses pour les jambes mais de plus en plus resplendissantes pour les yeux. Petit à petit, nous nous élevons au dessus du lac, entourés de montagnes aussi impressionnantes que dures à gravir. La descente arrive assez vite et nous semble assez périlleuse pour un contre la montre.
Au milieu de la deuxième montée un journaliste du Dauphiné nous attend pour un article. Photo, interview, c'est dans la boite.
Nous reprenons notre ascension avant de basculer sur Chorges, arrivée de l'étape du jour.
Le retour vers Gap est une formalité: 15 km de faux-plat à 25-30 km/h.

L'après-midi nous essayons tous de profiter du temps pour nos familles, nos lessives, nos affaires et pour essayer de nous reposer avant les 3 prochaines échéances alpestres.

Résumé de demain mis en ligne en fonction de l'heure d'arrivée...
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

14 Juillet

Vaison la Romaine - Gap : 160km.
3 cols au programme de cette étape de reprise.
Après avoir longé quelques kilomètres le Ventoux, nous avons gravi le très beau col de Macuègne avant de basculer vers les encore plus belles gorges de la Méouge. Après la longue et monotone approche vers Gap, nous avons gravi le Col de Manse avant de redescendre sur l'arrivée par la descente de la Rochette dans laquelle Belocki avait lourdement chuté et le dopé US coupé par les prés.
La bonne moyenne (27.5km/h) nous a permis de voir la fin de l'étape du Ventoux des pros (nous avons rapidement éteint la télé sitôt la ligne d'arrivée franchie, TOUS blasés du résultat final).
Enfin ce qui nous importe c'est que en ce 14 juillet : 16 étapes et TOUS en course!!!!!!!!!!
On s'approche de notre rêve mais il ne faut pas se relâcher. Demain place au contre la montre Embrun - Chorges
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

13 Juillet

Samedi 13 juillet = vraie journée de repos pour nous dans un gite à St Trinit à côté de Sault.
Nous avons apprécié pour certains encore plus cette journée avec la présence des familles et enfants.
Et : on a vu quelques images du vrai tour, puisque jusqu'à présent nous le suivons presque exclusivement sur "l'équipe"!!!!!!
Cette journée nous a également permis de nous remettre de nos émotions de la veille et de ce final extraordinaire pour nous au Ventoux.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

12 Juillet

TOUS EN HAUT!!!!!!!!!!!!!
Quelle que soit l'issue finale, ce 12 juillet 2013 restera marqué très longtemps dans la tête de chacun d'entre nous qui étions présents sur les pentes du Géant de Provence (cyclistes, accompagnateurs, proches, famille, amis, ...). C'est une date qui laissera une grande trace dans l'album de l'association CHOUMPITAS
Tant de choses à raconter, tant de choses qui se sont passées :
  • un départ de Givors / Loire sur Rhône avec de nombreux proches, Killian et sa famille
  • Une crevaison dès Vienne qui nous fait perdre 1/2 heure
  • Des pertes d'itinéraire (Romans, Dieulefit) qui nous font perdre un temps fou par un temps caniculaire et qui au final nous amène à une étape de 250km au lieu des 242 prévus
  • Un bus de 50 personnes à l'entrée de Malaucène venu spécialement pour encourager Jean-Paul.
  • Un monde fou sur les pentes du Ventoux déjà 48h avant le passage des pros.
  • Une haie d'honneur à chacun au Chalet Reynard, puis au sommet du Ventoux.
  • Des larmes de joie, de fierté, et du sentiment qu'on s'approche du but, même si rien n'est encore gagné.

Nous avons parcouru près de 2 600KM et TOUS ENCORE EN COURSE!!!

Aujourd'hui, journée de repos avant d'attaquer la dernière ligne droite.

Merci du fond du coeur à tous ceux qui de près ou de loin nous ont aidé à aller jusque là, même si ça n'est pas fini.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

11 Juillet

St Pourçain/Sioule - Lyon : 191km
Enfin une étape variée avec quelques paysages changeants.
Mais le "must" de l'étape, c'est quand même l'honneur que nous ont faits de nombreux proches de venir nous encourager tout au long de la route.
A Charlieu, à Chandon, au col du Pilon où nous nous serions crus dans le vrai Tour, puis à l'approche de Lyon et enfin à Gerland, nous avons croisé des visages connus. Plus France3 qui nous a fait l'honneur d'un reportage au JT Régional de 19H - à voir en replay dispo jusqu'au 21 juillet.
La majorité d'entre nous a donc pu recharger les batteries morales avant la dernière (longue) ligne droite qui nous attend.
A ce jour nous avons parcouru plus de 2400km, soit plus de 2/3 du parcours. Il nous reste le plus dur, qui débute donc dès demain avec l'étape tant redoutée source de beaucoup de conversations depuis plusieurs jours, et plus encore ce soir au lieu d'hébergement.
D'ailleurs ce soir hébergement original car nous dormons dans des cabanes en bois sans lumière, eau, ni électricité; juste un matelas, 4 murs et 1 toit : rien de tel pour se conditionner à l'étape de guerriers de demain qui nous verra partir à l'assaut du Géant de Provence au bout de 242km d'efforts.
Dernière petite info : 14 étapes de passées, et toujours 20 bonhommes en course!!!!!!!! Ca c'est bon!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

10 Juillet

Nous avons été accompagnés tout au long de l'étape par Claude, personne très sympathique, qui a financé en partie notre projet sur My major compagny et qui s'est passionnée pour notre Tour.
Gilles y est allé de sa petite gamelle et a laissé un peu de peau sur le bitume, sans graves conséquences.
A part ça, 175km de no mans land avec de nouvelles lignes droites interminables, champs à perte de vue, et bitume granuleux.
Donc en l'absence de paysages dignes d'intérêts, nous en profitons pour mettre une photo de chacun d'entre nous sur le résumé du jour.
Demain, au programme l'arrivée sur les monts du Lyonnais (bouhhhh) avant d'envahir la capitale des Gaules, des quenelles et arrivée à Gerland (devant le théâtre des guignols ahhhhhh) espérée vers 16h - 16h30 pour ceux qui souhaiteraient nous accueillir (drapeaux et tenues vertes de rigueur).
Demain soir, il est possible qu'il n'y ait pas de résumé parce que nous irons au dodo de très bonne heure avant l'étape qui nous fait tous peur : celle du Ventoux.
Pour celles et ceux qui nous avaient demandé des infos sur le départ de Givors, celui ci aura lieu en limite de Loire sur Rhône (vers la centrale), lieu du départ réel de l'étape Officielle, et ceci vers 7h - 7h15.
Merci encore et encore pour vos messages et encouragements qui nous sont au fil des étapes de plus en plus précieux parce que la tête devient aussi importante, voire plus que les jambes.
Sportivement : les Choumpitas

Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Petit souvenir du CLM du Mont Saint Michel

PS : Couper le son de la vidéo et profitez uniquement des paysages et des sensations
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Petit souvenir des Pyrénées

PS : Couper le son de la vidéo et profitez uniquement des paysages et des sensations
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Petit souvenir des motards d'EMS 34

PS : Couper le son de la vidéo et profitez uniquement des paysages et des sensations
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Petit souvenir de Corse

PS : Couper le son de la vidéo et profitez uniquement des paysages et des sensations
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

09 Juillet

Après un départ de la sympathique ville de Fougères au petit matin, nous voila partis pour une longue étape plate nous menant à Tours.
Pas d'incident à signaler, ni d'abandon aujourd'hui... eh oui : 12 étapes de faites sur 21 et tous encore sur la selle!!!!!!!!!!
Les seules difficultés du jour ont été dûes au fait que nous avons pas mal pinaillé - pour les Stéphanois - (ça a été un peu le bordel pour les non Stéphanois!!!) sur l'orientation, et cette étape qui devait faire à l'origine 218km a coûté à l'arrivée 230km!!!
Beaucoup de lignes droites, longues, très longues, trop longues, et on ne vous cache pas que nous sommes contents de nous retrouver à notre hébergement pour une nuit qu'on espère la plus reposante possible, avant une plus courte étape demain prévue entre Tours et St-Amand-Montrond (175km sans pinaillage!!)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

08 Juillet

33km au programme de cette journée avec le Contre le Montre Avranches - Mont St Michel.
Cette petite visite de la Normandie avec arrivée au 2nd site le plus visité de France s'est faite sous le soleil et dans la bonne humeur pour l'ensemble du convoi. Après quelques photos au pied du célèbre Mont, nous avons rapidement pris la route de notre hébergement au Lycée de Fougères.
Un après midi enfin reposant ponctué de massages, lessive et sieste pour reprendre l'énergie nécessaire à la longue traversée de la France qui nous attend ces 4 prochains jours.
En route donc dès demain pour Tours après une étape de 220km.
Toujours très attentifs et boostés par vos messages d'encouragement et visites sur notre site!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

07 Juillet

Après cette journée de repos bien méritée, les 21 cyclos et leurs fidèles accompagnateurs reprennent la route en direction de St-Malo. Au programme, une route casse-pattes de 197 km à travers la Bretagne.
Au départ de cette étape, à St-Gildas des Bois, nous avons le plaisir de découvrir une animation spéciale "Choumpitas". Nous posons pour la photo souvenir devant la mairie en compagnie du papa de Killian et d'Alan Simon, un chanteur et metteur en scène breton parrain de l'association Killian.
Le départ se fait en compagnie de cyclistes du coin et de nos deux invités.
Les premiers kilomètres sont donc effectués sur un rythme assez tranquille. Puis la troupe reprend sa marche en avant. La route est assez droite, très vallonnée. La pause du midi est la bienvenue, non loin de la commune de Le Hinglé.
Accompagnés de Thibaut, celui qui fait le Tour tout seul, nous reprenons la route direction Dinan. La côte se fait désirée et nous l'apercevons enfin après plusieurs longues minutes à lutter contre un vent de face pas très accueillant. Cancale se profile à l'horizon et dévoile son port et ses remparts.
Enfin, nous arrivons à destination, devant le casino de St-Malo, entourés de badauds attirés par nos congratulations habituelles.
Quelques photos, quelques biscuits et nous reprenons le bus en direction d'Avranches, au Lycée Notre Dame de La Providence. Nous n'avons décidément pas le temps de faire du tourisme.

Merci pour vos encouragements. Vous lire nous fait du bien et nous aide à avancer.

A demain
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

06 Juillet

Journée de repos bienvenue après cet enchainement de 9 étapes.
Après une nuit réparatrice, nous partons de Bordeaux à 9h30 pour 4h30 de transfert jusqu'à Nantes.
L'après midi a été consacré à la lessive (des tenues et des vélos) et un peu à voir quelques images du vrai tour, histoire de voir d'hélico les paysages vus de la route du Port de Pailhères et d'Ax 3 domaines.
Martine, Alain et Pascal ont laissé la place à nos 3 nouveaux accompagnateurs : merci à vous 3 pour votre soutien, et d'avoir supporté nos humeurs et notre laisser-aller-hors-vélo pendant ces 10 premiers jours.
Mais on est tous blasés de la tournure qu'à pris le vrai Tour ce soir... enfin dans 15 ans on aura la preuve que le vainqueur n'était pas "comme tout le monde"... comme d'hab!!!
Donc on reste concentrés sur notre Tour à nous, car demain ça repart pour 6 étapes nous menant jusqu'au Ventoux avant la prochaine journée de repos... Qu'est ce qu'on aimerait être tous encore là!!!
Bises à vous tous et merci encore pour votre soutien (amis, familles, proches et partenaires qui laissez des messages ou visitez le site)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

05 Juillet

Vendredi 5 juillet : l'étape REINE des Pyrénées : 5 cols au programme, après une nuit en dojo pas très confortable sur nos matelas gonflables!
Cette journée fut longue... très longue, mais belle... très belle!!!
1er col : le Portet d'Aspet ou nous ferons une halte vers le Stèle de Fabio Casartelli, puis 2ème col : le Col de Mente. En bas de la descente nous arrivons à St Beat et constatons avec tristesse et émotion les dégâts occasionnés par les orages de juin : St Beat est une ville qu'on dirait détruite par un bombardement, les vitrines des commerces de la rue principale n'existent plus, le camping ou avaient séjourné les Choumpitas en 2002 est ravagé, les caravanes et mobil-homes entassés les uns contre les autres : impressionnant et désolant!!!
3ème col : Peyresourde : long, au soleil de midi.
4ème col : le col d'Azet Val Louron : col magnifique fait de lacets dominant la vallée, n'ayant rien à envier à l'Alpe d'Huez.
5ème col : la Hourquette d'Ancizan, déja franchie lors de notre 1/2 tour de 2011
Puis la descente vers l'arrivée de Bagnères de Bigorre. Total : 172kms
Longue journée, notamment pour Fred victime d'une gastro, d'un bris de dérailleur, de mal de dos, qui a vécu un calvaire mais qui a fini.
Longue journée, ponctuée de 4 crevaisons, et chaude journée (30° de moyenne)
MAIS MAGNIFIQUE JOURNEE puisque nous sortons de 9 étapes sans aucun abandon, et que nous arrivons à Bordeaux pour dormir après 4H de transfert (eh oui on a attendu notre avion, mais il n'est pas venu nous chercher!!!), qu'il est 1H du mat, qu'on est tous cramoisis, mais un peu fiers de nous.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

04 Juillet

      La météo nous annonçait une soleil voilé pour la matinée, nous découvrons un ciel chargé voire menaçant au petit matin. La joyeuse troupe prend la route au sortir de Castres en direction d'Ax-3-domaines. Une longue portion de faux-plat casse-pattes nous dirige petit à petit vers le Port de Pailhères que nous sommes nombreux à redouter dans le peloton. Nous traversons (trop?) vite les Gorges de l'Ariège, majestueuses et escarpées, et nous retrouvons déjà bien éparpillés à l'amorce de l'une des plus grosses difficultés de ce défi. Le Port de Pailhères est en effet un petit Ventoux aux pentes abruptes mais il va se révéler aussi le théâtre d'un décor fabuleux et grandiose, mélange de couleurs, d'odeurs,  agrémentées d'une atmosphère très "Tour de France" au milieu des campings-cars déjà en place pour voir passer "les vrais".
    Le peloton éparpillé poursuit ensuite sa route dans une longue descente vers Ax-les-Thermes. A peine le temps de s'hydrater que la pente reprend de plus belle vers la station d'Ax 3 domaines.
    Finalement tout le monde arrive au sommet, ravi de sa journée et prêt à en découdre avec les 5 cols au programme de la neuvième étape.

A demain !

(pour voir les photos en plus grand cliquez sur le diaporama)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

03 Juillet

200km aujourd'hui entre Montpellier et Albi. On est partis au sec et au 90ème KM la pluie s'est invitée parmi nous jusqu'à Albi (ça nous manquait!!!! un défi Choumpitas sans pluie, ça n'est pas un défi Choumpitas). A noter 2 crevaisons pour Pierre qui souhaite divorcer de ses boyaux! Nous avons également partager l'étape avec un autre fou qui fait le Tour comme nous, mais seul! Malheureusement pour lui, il a souhaité nous prouver ses talents de descendeur et à fini couché sur le bitume, bien rapé du coude et de la cuisse!!! On espère quand même l'emmener demain avec nous s'il a trouvé du Mercurochrome.
A part ça nous en sommes à 7 étapes, 1200 km et tout le monde encore en course... mais voila les Pyrénées se profilent à l'horizon avec demain 195km et une arrivée au sommet à Ax 3 domaines après avoir franchi le Port de Pailhères, sommet du Tour à 2001m d'altitude. La journée s'annonce donc très longue, avec à l'issue un transfert en bus de 2H jusqu'à St Girons. Vos messages (sur le site, SMS, etc) sont toujours aussi précieux et nous aident à aller toujours plus loin.
A demain avec on l'espère de bonnes news à venir !!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

02 Juillet

Aujourd'hui : Aix en Provence / Montpellier.
Notre tour de France a pris aujourd'hui une autre tournure avec l'arrivée des Motards et de la formidable équipe d'EMS 34. Cette étape : nous l'avons vécu presque dans la peau des pros du tour : avec rond points bloqués pour nous, gyrophare et bi-tons pour nous escorter. On s'est fait prendre en photos des centaines de fois par des inconnus qui ont du croire que le vrai tour avait pris 2 jours d'avance. On s'est vraiment éclaté et cette 1ère journée encadrée par des motards risque de rester longtemps dans les têtes de chacun. Malgré tout, nous avons fait 18km de plus que le parcours prévu, soit 196km, suite à une erreur d'aiguillage à l'approche des magnifiques Baux de Provence. Ce site exceptionnel a été le théâtre de la seule difficulté du jour, car nous avons ensuite roulé sur 90km de plat à travers les paysages camargais et languedociens. Certains d'entre nous ont eu le plaisir de croiser des proches sur la route ou lors du départ, ce sont  toujours des moments agréables qui boostent après près d'une semaine sans les familles.
Nous sommes hébergés ce soir dans le flambant neuf Lycée Georges Frêche pour une nuit de repos avant d'attaquer 3 étapes déterminantes.
Encore une fois merci à vous qui nous suivez sur le site, à vous qui nous mettez ces nombreux messages d'encouragement.
Et une nouvelle fois nous profitons de ce message pour remercier tous ceux qui nous ont aidé financièrement à réaliser ce rêve dont 6 / 21ème est déjà réussie pour TOUS!!!!!!!!!!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

01 Juillet

Une longue étape de 228kms nous a mené de Cagnes/Mer à Marseille. Mise en route difficile avec crevaison, traversée de villes compliquées et itinéraire vallonné. Le traversée du Var a été bercée par le son des cigales, l'odeur des plantes méridionales : un vrai régal.
L'arrivée sur Marseille s'est faite par le Col de la Gineste. Nous avons pu apprécier le gigantisme des travaux du futur stade Vélodrome avant de nous diriger sur la plage du Prado, lieu d'arrivée de cette 5ème étape. Tous le monde reste en course!!!!!! C'est super.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dimanche 30 Juin

Après une nuit passée sur le Monte d'Oro de la SNCM (si on peut appeler ça une nuit!!!), nous avons débarqué au petit matin au port de Nice. Direction le départ du Contre la Montre. De 3 à 4H d'attente avant de nous lancer par équipes de 6 et de 2 sur la rampe de lancement officielle du TDF!
Expérience géniale que d'avoir la promenade des Anglais pour nous (enfin pour les 1000 participants inscrits).
Le seul souci est que nous n'avons pas su nous montrer raisonnables et que nous avons joué le jeu du contre la montre... espérons que nous ne le regretterons pas les prochains jours.
Puis direction gymnase, lieu d'hébergement pour ce soir et cette nuit, avons de nous lancer dans 5 longues étapes qui se concluront vendredi à la sortie des Pyrénées.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Samedi 29 Juin

Le départ d'AJACCIO Mezzavia se fait après 10km de traversée de la ville de Tino Rossi.
150 km au programme de cette étape sans plat.
Sous le soleil, nous avons vécu une journée magnifique, jalonnée de paysages tous plus beaux les uns que les autres, parfois époustouflants de splendeur comme la traversée des Calanches de Piana et du Golfe de Porto.
Une question malgré tout : comment les pros vont franchir ces routes très sinueuses, étroites et escarpées sans dégats?
En tous cas journée magnifique. Seul Coco a égratigné la carrosserie dans une chute individuelle (c'est une tradition familiale chez les Cohen!!!).
Nous sommes actuellement dans le bateau à l'Ile Rousse direction Nice. Tout le monde est déja assez entamé mais nous avons la fierté d'avoir réussi TOUS les 3 premières étapes. Nous avons vaincu la Corse, au Tour de la France maintenant!!!
Merci à tous pour vos messages qui nous touchent beaucoup et nous donnent des forces.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Vendredi 28 Juin

Après une bonne nuit au couvent et des soeurs très serviables et accueillantes, une nouvelle étape réussie par tout le monde!!
170 kms à 27 km/h de moyenne et une méga averse mémorable!!
Heureusement que la pause de midi s'est déroulée à l'abri sous le tonnelle de l'Association Killian!!
La descente de Vizzavona s'est faite sous un déluge mais à proximité de la ligne d'arrivée le vent et la chaleur aidant a permis de sécher tout le monde.
Les Iles Sanguinaires nous ont offert un final digne d'une carte postal!
Il ne nous restait plus qu'à rejoindre notre hébergement situé à 10 kilomètres.... en plus
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Le Jour J : Jeudi 27 Juin

Cliquez pour agrandir l'image
Nous voilà en Corse, après une courte nuit et  un petit-déjeuner à 5h00 ce matin, nous avons pris la route direction Porto-Vecchio!!!
Après une boucle autour de Bonifacio, nous avons rallié Bastia en longeant la mer sur 150 kilomètres!!!
Une vitesse dantesque pour cette première étape avec 31 km/h de moyenne pour 220 kilomètres parcourus!!!!!
A noter que notre seule féminine sur le tour a réussi à suivre cette cadence infernale et qu'elle a franchi en tête la ligne d'arrivée!!
Etape réussie par tout le monde!!!
A demain..
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Résumé du 26 Juin

Après un départ placé sous le signe de l'émotion, les Choumpitas sont en route pour leur aventure. Entourés de sacs, de matériel et de nourriture, nous avons pris la route pour Marseille où nous avons embarqué sur le Jean Nicoli en direction de Propriano. Arrivée prévue: 6 heures ! A demain
Mercredi 26 Juin
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Mercredi 26 Juin

Cliquez pour agrandir l'image

Ca y est, nous y sommes, le grand jour est enfin arrivé!!!
Dans quelques heures nous prendrons la route direction Marseille afin de rejoindre la Corse pour un départ de ce Tour de France dont on se rappellera très longtemps!!
En attendant rdv à 9h30 sur le parking de l'Intermarché à Roche La Molière pour un dernier petit-déjeuner en terre stéphanoise!!
A bientôt et merci pour vos encouragements!!!
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Ici vous trouverez bientôt les news au jour le jour de notre défi vélo


En attendant vous pouvez nous laisser des messages d'encouragements ou autre....

A bientôt
Partager sur Facebook Partager sur Twitter